Bienvenue sur Multi Rotor Fans Club. Cliquer ici pour vous enregistrer
ou ici pour vous connecter


  • Annonce


Bonjour
Ce forum est dédié a tous les amateurs de Multi Rotor, fait par des amateurs pour des amateurs.
Ici on ne regarde pas qui a le plus gros ou le plus beau, mais simplement de l'aide, de l'amitié et du partage de compétence..
J'espère que vous trouverez ici ce que vous cherchez.
Si vous avez des questions n'hésitez pas, nous sommes là pour ça.



Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Modérateurs: Dehas, David

Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar yodasky » Sam 2 Avr 2016 20:13

Bonjour

en construction :
:enconstruction: :enconstruction: :enconstruction: :enconstruction: :enconstruction: :enconstruction: :enconstruction: :enconstruction: :enconstruction: :enconstruction: :enconstruction: :enconstruction: :enconstruction: :enconstruction: :enconstruction: :enconstruction: :enconstruction: :enconstruction:

je propose un tuto participatif sur le vocabulaire utilisé ici car pour un débutant c'est pas toujours simples de vous comprendre.
voici dans le désordre ( pour l instant, je ferai un trie après ) des exemples de mot que vous utilisez tout le temps qui reste a définir/expliquer.
j’attends votre aide pour corriger/complété, merci ;)
certaine définition sont des copier coller trouver sur le net, merci notamment au site helicomicro ( un des sites de référence sur l’actualité de l’aéromodélisme ) et a sa Faq: http://www.helicomicro.com/faq-2/ et au site http://www.bourdons.fr/technique/glossaire/#ppm qui a également un très bon glossaire.






A:

A1: Capteur analogique 1, le capteur ne supporte que 3.3V il y a donc des composant avant le capteur qui diminue les voltages, il faut donc utiliser un coefficient multiplicateur sur ce qu'indique A1, parfois c'est la tension a l'entrée du récepteur qui est en A1.

A2: Capteur analogique 2, le capteur ne supporte que 3.3V il y a donc des composant avant le capteur qui diminue les voltages, il faut donc utiliser un coefficient multiplicateur sur ce qu'indique A2. De base si vous n'acheter pas de capteur supplémentaire A2 n'indique rien de valable, il faut installer un capteur comme un capteur de tension LiPo par exemple pour utiliser A2

Aileron abrev. ail ( roll en anglais): sert a tanguer d'un coté ou de l'autre, sur un avion une aile descend l'autre monte mais il reste ( a peu pres ) en ligne droit si on ne met pas un coup de profondeur pour le faire tourner vraiment, sur un multi rotor par contre c'est directement un effet de mouvement droite gauche

ARF : Almost Ready to Fly. Soit “Presque prêt à voler”. La description est trompeuse, les appareils ARF (ou ARTF) ne sont pas prêts à voler du tout ! Il n’offrent que la structure : châssis, hélices, train d’atterrissage pour la base. Ils sont souvent livrés avec le module de pilotage (gyroscope, assistance à la stabilisation), parfois avec les contrôleurs de moteurs, mais rarement plus. Le reste, c’est-à-dire les moteurs, le récepteur radio, la batterie, la radiocommande sont à ajouter par vous-même. Il va de soi qu’il faut savoir un peu bricoler – coller et souder – pour monter un appareil ARF.

AWG : (ang. Americal Wire Gauge) tailles des fils electrique selon la normalisation américaine. Plus le chiffre est petit plus le diamètre du câble est importante.


B:

BEC: BEC = Battery Elimination Circuit. c'est un composant électronique qui transforme le voltage de la batterie lipo, un voltage plus bas adapter au composant que vous voulez alimenté exemple votre 3S en 11.1V transformer en 5V pour alimenter votre camera par exemple. il y a souvent des BEC intégré dans les ESC, mais pas toujours les ESC sans BEC sont appeler "ESC opto". on utilise ces BEC avec des ESC opto quand on a besoin de puissance pour alimenter plusieurs servo par exemple, c'est donc utiliser surtout en avion/planeur alors que en multi-rotor on peut se contenter des BEC intégrer dans les ESC.

Bind, Binding, Pairing ou Appairage : Pour piloter un engin volant avec une radio, il faut que les deux appareils se “parlent”. Donc il faut leur indiquer, généralement une fois pour toutes, qu’ils doivent être utilisés ensemble. Ca s’appelle l’appairage en français, “pairing” ou “binding” en anglais. Les procédures d’appairage sont différentes selon les marques et les modèles, il faut donc se tourner vers la documentation en cas de besoin… Notez que ce sont les radios récentes et leurs récepteurs, en 2,4 et 5,8 GHz, qui ont besoin d’être appairées. Elles peuvent fonctionner sur plusieurs fréquences, et doivent donc “s’accorder” pour fonctionner. Les modèles plus anciens à quartz en 27, 41 et 72 MHz avaient une fréquence figée. D’où l’obligation de voler avec des quartz de fréquences différentes sous peine d’interférences.

BnF : Bind and Fly. En anglais, cela signifie “Appairer et voler”. En règle générale, c’est un appareil fourni avec sa batterie et son chargeur, son récepteur, mais pas de radio. Il faut donc disposer au préalable d’une radio compatible, généralement de même marque, mais pas toujours. Ou bien d’en acheter une par vous-même. Exemple : un Blade X350 de Horizon Hobby en version BnF est utilisable avec toutes les radios DX de Horizon Hobby. Mais pas avec la radio d’un constructeur concurrent (à l’exception des radio Walkera en DeviationTX, mais c’est un cas très particulier).




C:

CG : Centre de Gravité. parfois indiquer par un signe sur votre châssis. on l'utilise pour placer les éléments sur un multi au mieux pour pas trop le déséquilibré.

carte de distribution, power distribution board : difficile de relier le seul + et le seul - de la batterie a tout les composants de notre drone, la carte de distribution sert a ça, on branche la batterie dessus et ensuite on branche tout ce qui accepte le voltage de notre batterie ( généralement les ESC, l’émetteur vidéo, ou des BEC ) sur cette carte.

Cellule ( de LiPo ) :
Une cellule est un élément de LiPo d’une tension nominale de 3,7 Volts. Une fois complétement chargé la tension aux bornes de cette cellule sera de 4,2 Volts. Par exemple, la tension nominale d'un accu 2S est 7.4 Volts, mais en fin de charge l'accu est à 8.40V
mAh (mili Ampère par heure):
C’est la capacité d’un accumulateur, exprimée en milliampère-heure.
Une LiPo (accumulateur) de 5000 mAh est capable de délivrer 5A (ampères) durant une heure.
Plus il y aura de mAh plus l'accus aura d'autonomie mais plus il sera lourd, à tension égale.
Moins il y aura de mAh moins l'accus aura d'autonomie mais plus il sera léger, à tension égale.

Carte de vol, controleur de vol, flight controler ou fly controler : c'est le mini ordinateur qui sert de cerveau a votre drone, il contient généralement au moins un gyroscope et un accéléromètre et parfois aussi un gps un magnétomètre un baromètre et un sonar.

CH channel: voir Voie

CCW Counter-Clockwise: sens de rotation anti horaire ( du moteur ou des hélices )


CPPM ( PPM en anglais ) : technologie qui permet de faire passez 8 voies sur une seule voie ( ce qui simplifie la connectique de votre drone )

CW Clockwise: Sens de rotation horaire ( du moteur ou des hélices )




D:

Débattement: sur une télécommande programmable comme la Taranis si je ne me trompe pas: le débattement du manche c'est la zone qu'il peut parcourir avant d’être bloquer et d’arrivé au max ou au min. j'ai l'impression que ça sert aussi a parler d'un réglage qui définirait a quelles valeur correspond le max et le min, par exemple un réglage ou le manche des gazs au max enverrais en fait seulement 50% des gaz a votre engin ( et pas 100% ), et ou le min sur le manche des gaz, enverrai 30% ( et pas 0% )

Dif ou Différentiel : sur une télécommande programmable comme la Taranis si je ne me trompe pas ça permet de crée une réaction différente des manches selon l’orientation genre par exemple avec le manche des gaz: vers le haut ça monte au maxi si vous poussez le manche au max, mais si vous descendez le manche au min ça ne descend pas les gaz au min mais a une autre valeur que vous aurez choisis ( 30% de gaz par exemple )

direction, ou dérive, abrev. Dir -(Rudder/Yaw) en anglais: sur un avion sert a faire bouger la dérive a l arrière de l avion et donc a faire regarder le nez de l'avion a droite ou a gauche idem sur un multirotor il tourne sur lui même comme une toupie

Dual Rate ou double débattement : sur une télécommande programmable comme la Taranis apparemment ça serais quand on a enregistrer 2 réglages de débattement sur la telecommande, par exemple un reglage "normal" ou le min corespond a 0% et le max 100% et un 2eme reglage ou le min serai a 30% et le max a 70%. on passerai de l un a l'autre avec un bouton.





E:

etage PA : L'étage PA d'un émetteur c'est l'étage final de la partie émission, l'étage de puissance.

ESC (Electronic Speed Control) : un composant électronique qui se met avant les moteurs et qui servent à faire varier la vitesse d'un moteur Brushless selon les ordres donnés par le contrôleur de vol.

Exponentiels ou Expo : sur une télécommande programmable comme la Taranis c'est un réglage des manches ou le min est a 0% et le max est a 100% MAIS ou la sensibilités des manche est différente au fur et a mesure de la course. ainsi au lieu d'etre lineaire ( j'avance le manche de 10% j'augmente les gaz de 10%, etc... ) le manche serais tres sensible au debut et la la fin de sa course, mais peut sensible vers le milieu de sa course ( en début de course on le bouge de a peine 10% et on atteint directement 30% des gaz , puis apres entre 10% et 90% de course le manche est moins sensible et vous fait passer seulement de 30% a 70%, et sur les 10 dernier % de course vous passez de 70% a 100% de gaz. en graphique ça donne ça:
http://i58.servimg.com/u/f58/11/95/29/07/expo10.jpg




F:

Fail-Safe : un peu comme le RTH, en cas de perte du signal radio, le drone revient automatiquement à son point de départ.

FPV : First Person View. Donc en français Vue à la première personne. En modélisme, cela signifie tout simplement le fait de filmer depuis un engin volant. Le principe consiste tout simplement à placer une petite caméra (de type Gopro ou un autre modèle) et à déclencher la vidéo pour suivre tout le vol comme si on était assis dans le cockpit. Mais les prises de vue FPV sont à consulter après le vol, une fois avoir récupéré la vidéo généralement stockée sur une carte mémoire. Par abus de langage, l’acronyme FPV est utilisé pour décrire des vols en immersion. La différence ? Les vols en immersion sont des vols filmés en FPV ET retransmis au sol (au pilote) en temps réel.

Flasher : Mettre à jour le micrologiciel ou firmware d'une carte de vol par exemple, en Remplaçant le programme contenus dans la mémoire dite "flash" ( mémoire flash ). ne pas confondre avec paramétrer, qui est le réglage du micrologiciel ou firmware présent sur la carte.


G:

Gaz ( throttle en anglais ) : réglage de la puissance du moteur, sur un multirotor ça sert donc a changer l'altitude, alors que sur un avion ou une voiture ça sert a accélérer la vitesse horizontale

GND : Ground = masse en français ( le négatif dans un circuit a courent continu ) C'est la tension de référence du circuit (0V)




H:

hélice reverse: attention piège... les hélices existe en 2 version, une pour tourner dans le sens normal, et une pour tourner en sens inverse ( reverse en anglais ) mais ATTENTION a ne pas confondre avec le CCW et CW ! une helice reverse est prevu pour tourner dans le sens... CW et une helice normal dans le CCW, je ne sais pas pourquoi mais il semble que le sens "normal" soit le sens inverse des aiguilles d'une montre. on reconnais une helice reverse grace a un "R" ecrit sur l'helice.




I:




J:




Jello : Le Jello est généralement dû aux vibrations parasites à bord de l’appareil, qui pertubent le capteur de la caméra, de type Rolling shutter. Ces capteurs sont très perturbés par les mouvements rapides et introduisent des déformations dans les images, qui se traduisent par les fameuses vagues du Jello.





K:




L:

LiPo :
le type de batterie le plus utilisé en aéromodélisme multi-rotor grâce a son rapport poids/puissance/capacité.
C’est une batterie (accumulateur) chimique à base de lithium à l’état de polymère (électrolyte est sous forme de gel). Une Lipo est composé de cellules.
Pour la bonne vie des cellules il est conseillé de les stocker à une tension de 3,7 Volts (tension nominale) et de les charger par équilibrage (charger tous les éléments d'un pack à la même tension) et ceci sans dépasser le courant de charge (exprimé en C) qui est généralement de 1C mais certaine batterie acceptent d’être chargé sous plusieurs C.
Le nombre de C est également utilisé afin de déterminé la LiPo en fonction de l’appel courant qui lui sera demandé en utilisation (taux de décharge). Par exemple une LiPo de 5000mHA 50C aura une capacité de décharge de 5000 x 50 soit 250A en pointe.
Le fait d’accumuler les cellules donnera une lipo, le nombre de « S » de cette lipo est le nombre de cellule quelle contiens (3S = 3 cellules).
Pour les LiPo nous parlons aussi de « pack », c’est le type d’assemblage de cette LiPo. Par exemple un pack 2S2P est constitué de 2 éléments en série (ce qui donne 1P) et le 2éme P est placé en parallèle du 1er. 3S1P sera donc 3 cellules en série.



M:

Manche: les manettes principale de la télécommande, là ou on met les pouces pour diriger votre engin.
course des manche: c'est l'espace que parcourt le manche entre sont point min et sont point max quand le manche est a mi course, il est donc au milieu, il a parcouru la moitié du chemin qu'il peut parcourir, il est a la moitié de sont débattement ( voir def de débattement )

Moteur brushless : Les moteurs brushless (la version française “sans balais” est très peu usitée) sont constitués de plusieurs aimants permanents, à faible pertes, donc capables d’un bon rendement. Ils ont une excellente durée de vie. On les oppose aux moteurs Brushed Coreless. Eux se distinguent par une accélération rapide et par la possibilité d’être miniaturisés. Ils ont tendance à chauffer vite et beaucoup, ce qui réduit leur durée de vie.




N:



O:

OSD : C’est un acronyme qui veut dire On Screen Display. En français, “Affiche à l’écran”. Pour faciliter les vols en immersion, certains systèmes sont capables d’envoyer des données de vol en temps réel au sol, incrustées sur l’écran. On y voit le cap, l’altitude, la vitesse, la vitesse ascensionnelle, les coordonnées GPS, l’état de la batterie, etc.




P:

Pas ( Pitch )d'une helice : selon wikipedia: Le pas géométrique, qui est fixe, est différent du pas effectif, qui varie avec la vitesse et le régime :
le pas géométrique est la distance théorique que l'hélice parcourt en faisant un tour, sans "glisser" (sans déraper dans le fluide, comme une vis dans du métal dur) ;
le pas effectif est la distance que parcourt réellement l’hélice, lorsqu’elle fait un tour complet.
En fonctionnement, le pas effectif de l'hélice est plus faible que le pas géométrique.
en terme simple c'est l'inclinaison de l’hélice un dessin pour mieux comprendre: http://accrodavion.be/Accrodavions/imag ... helice.gif

pin : broche électronique, partie male d'une connexion, une image: http://www.intelligent-aerospace.com/co ... 202015.jpg

PID : des réglages compliquer pour le pros, quand vous saurez voler vous aurez tout le temps de vous informer sur ça , mais pour l'instant n'y touchez pas ;) si vraiment ça vous intéresse, n’hésitez pas a allez voir cette vidéo bien faite: https://www.youtube.com/watch?v=xEKErP8QE24
ou l'article wikipedia

PNF : Plug and Fly. “Brancher et voler”. L’appareil est en général fourni avec sa structure plus ou moins montée, les hélices, le train d’atterrissage, les moteurs et leurs contrôleurs. Mais il est dépourvu de récepteur radio, de la radiocommande, de batterie et du chargeur de la batterie.


PPM : voir CPPM

profondeur abrev. prof, (pitch en anglais ): sur un avion sert pour monter ou descendre, sur un multi-rotor a avancer ou reculer

prop: hélices (propellers en anglais) souvent raccourci en "prop". Donc si on vous dit "t'as bien monter tes prop?" il ne faut pas comprendre "t'est bien monté, t'est propre ?" ça pourrai être gênant.

Prises (Les différentes prise utilisé en modélisme):

encore une fois le site de bourdon est instructif: http://www.bourdons.fr/technique/connecteurs/

Deans :
Image

PK :
Image
XT :
Image

JST:
Image


encore plus ? :


Image

B1 - Deans (T) type main connector - Female & Male. Used for main connection to speed controllers and motors. Used for medium to high current draw
B2 - JST / BEC type main connector - Female & Male. Used for main connection to speed controllers and motors. Used for low current draw
B3 - Tamiya main battery plug usually used on Car and Boat batteries (NiCd / NiMh) - Female & Male
B4 - Bullet Connectors - Female & Male. Single wire connectors, available in a range of different sizes to suit current draw / load requirements from 2mm to 8mm
B5 - HXT Connectors - Female & Male. Available in 3.5mm and 4.00mm sizes. Used for main battery connectors for medium / high power applications
B6 - Traxxas Connectors - Male & Female. Mainly used on high current draw car and boat batteries
B7 - XT60 Connectors - Male & Female. Used for high current draw battery connections
B8 - EC3 Connectors - Male & Female. Used for high current draw battery connections
B9 - Flight Power / Thunder Power (FP / TP) LiPo Balance Charger plug - Female & Male
B10 - Hyperion / PolyQuest (HP / PQ) LiPo Balance Charger plug - Female & Male
B11 - JST-XHR (XH) LiPo Balance Charger plug - Female & Male
B12 - JST-EHR (EH) LiPo Balance Charger plug - Female & Male

PWM : : C'est le language classique de communication tous les composants de modélisme (Recepteur, ESC, Servomoteurs, FC, ....)
Nécessite un fil par voie.
La modulation de largeur d'impulsions (MLI ; en anglais : Pulse Width Modulation, soit PWM), est une technique couramment utilisée pour synthétiser des signaux continus à l'aide de circuits à fonctionnement tout ou rien, ou plus généralement à états discrets.

Q:



R:

RTF : Ready To Fly. L’acronyme indique un appareil “Prêt à voler” une fois sorti de sa boîte. C’est-à-dire monté, livré avec une batterie et son chargeur, ainsi qu’une radiocommande. Il se peut qu’il soit nécessaire de placer des piles dans la radiocommande et de recharger la batterie avant de décoller. latraxalias05Le RTF est opposé au BnF, à l’ARF et au PNF.

RTH: Return To Home: ramène automatiquement le drone à sa position de départ

RSSI: qualités de réception du signal en décibel

RxBt ou BtRx: tension a l'entrée du récepteur, si ça n'indique rien, cette tension est probablement indiquer en A1

Rx et Tx vTx vRx: Ce sont des abréviations qui viennent du Morse. RX signifie Réception, TX veut dire Transmission. En modélisme, TX est utilisé pour décrire un émetteur, une radiocommande par exemple. RX est un récepteur, celui situé dans un quadricoptère piloté avec la radiocommande, pour reprendre le même exemple. Dans le cas d’un système d’immersion, le vTX est l’émetteur vidéo placé à bord de l’appareil volant, le vRX est le récepteur au sol. La plupart des récepteur sont aussi émetteurs – cela permet par exemple de faire passer des données de télémétrie (avec des données comme l’altitude, le cap, etc).




S:

Scenario S1 S2 S3 S4:
scénario de pilotage de drone prévu par la législation:
S-1 : Correspond à une opération en vue directe du télépilote se déroulant hors zone peuplée, à une distance horizontale maximale de 100 mètres du télépilote. Ce scénario est ouvert aux aéronefs de catégorie C, D ou E.
S-2 : Correspond à une opération se déroulant hors vue directe, hors zone peuplée, dans un volume de dimension horizontale maximale de rayon d’un kilomètre et de hauteur inférieure à 50 m /sol et obstacles artificiels, sans aucune personne au sol dans cette zone d’évolution. Ce scénario est ouvert aux aéronefs de catégorie D ou E.
S-3 : Correspond à une opération se déroulant en agglomération ou à proximité de personnes ou d’animaux, en vue directe et à une distance horizontale maximale de 100m du télépilote. Ce scénario est ouvert aux aéronefs de catégorie C, D, ou E de masse maximale (MM) < 4 kg.
S-4 : Correspond à une activité particulière (relevés, photographies, observations et surveillances aériennes) hors vue directe, hors zone peuplée et ne répondant pas aux critères du scénario S-2. Ce scénario est ouvert aux aéronefs de catégorie D.

Servo: Un servomoteur est un moteur capable de maintenir une opposition à un effort statique et dont la position est vérifiée en continu et corrigée en fonction de la mesure. ca sert a tirer ou pousser quelque chose, genre un gouvernail de bateau, une voile ou faire tourner les roue d'une voiture téléguidé.

SWR: c'est le rapport puissance émise par l'étage PA de l'émetteur et la puissance réellement rayonné par l'antenne (en Français le TOS Soit Taux d'Onde Stationnaire).
En effet une antenne trop courte ou trop longue ne vas pas rayonner la totalité de la puissance émise par l'étage De puissance de l'émetteur cette dernière vas revenir vers ce dernier et le faire chauffer, voir le briller.
Communément un rapport 1:1 donne 1en émission et 1 en rayonnement antenne c'est le mieux.
Sur une Taranis plus le SWR est élevé mieux c'est.




T:

Télémesure: Avec l’arrivée des télécommandes en 2,4Ghz, de plus en plus de fabricants proposent de visualiser en temps réel ce qui se passe dans le modèles.Grâce à des sondes placées dans le modèle et reliées au récepteur on peut connaître l’état de la batterie de réception ou de propulsion, la consommation du moteur électrique, son régime, l'altitude, la vitesse, etc…

Trim: Petites manettes situés a coté et en dessous des manche de commande, ils serve a la base a régler le neutre ( mais avec la taranis vous pouvez tout modifier et leur donner une autres utilités), exemple si votre voiture téléguidé a tendance a tourner toujours légèrement a droite quand vous ne toucher pas aux manches, avec le trim vous pouvez régler ses roues plus a gauche pour qu'elle reste droit quand vous ne touchez pas aux manches.

Tx: voir Rx




U:



V:

voie ou channel ( CH ): c'est les différent "canaux" de transmission une peu comme les chaine de télé entre votre télécommande et votre engin. il peut y avoir 4, 8 ou 16 voie par exemple.
chaque voie est assigné a une fonction, la voie pour régler les gaz, celle pour la direction, ou pour faire bouger un servo, ou sonner une alarme.

vTx vRx: voir Rx



W:

X:

Y:

Z:



:
:
:
Modifié en dernier par yodasky le Ven 15 Avr 2016 04:19, modifié 23 fois.
Avatar de l’utilisateur
yodasky
Bicopter
Absent
 
Messages: 37
Enregistré le: Mer 18 Nov 2015 19:49
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar Dehas » Sam 2 Avr 2016 20:26

Très bon boulot, je mets en post it :super:
Avatar de l’utilisateur
Dehas
Administrateur du site
En Ligne
Souscripteur:  Souscripteur:
 
Messages: 11966
Enregistré le: Ven 3 Juin 2011 12:50
Localisation: Saint Dié des Vosges
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar David » Sam 2 Avr 2016 20:57

Excellent ! :super:
Chouette idée, et bien faite.
Merci Yoda' !

ps: je t'ai mp.
DAVID
Avatar de l’utilisateur
David
Pilote toutes catégories
Absent
Souscripteur:  Souscripteur:
 
Messages: 3593
Enregistré le: Ven 31 Juil 2015 11:36
Localisation: Lyon
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar bruno » Sam 2 Avr 2016 22:07

SWR: c'est le rapport puissance émise par l'étage PA de l'émetteur et la puissance réellement rayonné par l'antenne (en Français le TOS Soit Taux d'Onde Stationnaire).
En effet une antenne trop courte ou trop longue ne vas pas rayonner la totalité de la puissance émise par l'étage De puissance de l'émetteur cette dernière vas revenir vers ce dernier et le faire chauffer, voir le briller.
Communément un rapport 1:1 donne 1en émission et 1 en rayonnement antenne c'est le mieux.
Sur une Taranis plus le SWR est élevé mieux c'est.
Avatar de l’utilisateur
bruno
Pilote toutes catégories
Absent
 
Messages: 1803
Enregistré le: Mar 15 Avr 2014 11:39
Localisation: Créteil (94)
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar claude55 » Sam 2 Avr 2016 23:55

Bonsoir.
Une lecture qui est également intéressante
http://www.helicomicro.com/faq-2/
Claude
Hélico : 2 Syma S36C - Drones : Cheerson CX10 - Syma X5C-1 , Wltoys V666- Wltoys V303- Wltoys V393A - Cheerson CX20 - Tarantula - Pioneer UFO JXD509V - Xiro XPLORER V .
Avatar de l’utilisateur
claude55
Pilote toutes catégories
Absent
 
Messages: 1497
Enregistré le: Mar 3 Fév 2015 15:28
Localisation: ROUVRES en WOËVRE 55400 LORRAINE
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar yodasky » Dim 3 Avr 2016 01:58

merci bruno, si tu pouvais utiliser des mots plus clair, ( genre etage PA ? et "briller" un émeteur ?). et tu parle de la taranis, mais c'est valable pour toute les telecomande?
tu dit plus c'est haut mieu c'est mais avant tu dit que l ideal c'est un rapport 1:1 donc c'est quoi la bonne version ?
merci de ton aide ;)
Avatar de l’utilisateur
yodasky
Bicopter
Absent
 
Messages: 37
Enregistré le: Mer 18 Nov 2015 19:49
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar yodasky » Dim 3 Avr 2016 02:10

merci de vos encouragement si vous aviez d'autre idée de mots et surtout leur explication que je puisse faire tout ca au propre et dans l ordra alphabetique ;)
Avatar de l’utilisateur
yodasky
Bicopter
Absent
 
Messages: 37
Enregistré le: Mer 18 Nov 2015 19:49
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar yodasky » Dim 3 Avr 2016 03:34

beaucoup de mots ajouter, merci de reverifier que j dit pas trop de connerie -m-
Avatar de l’utilisateur
yodasky
Bicopter
Absent
 
Messages: 37
Enregistré le: Mer 18 Nov 2015 19:49
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar bruno » Dim 3 Avr 2016 10:19

Étage PA d'un émetteur c'est l'étage final de la partie émission, l'étage de puissance.

1:1 c'est effectivement le meilleur rapport car dans ce cas toute la puissance émise est rayonné par l'antenne.

Briller l'étage PA, je voulais écrire griller : si une partie de la puissance n'est discipé (rayonné) par la ligne antenne cela vas créer une tentions de retour qui vas s'ajouter à celle qui est émise ce qui vas faire chauffer l'étage de la puissance de l'émetteur et finir par l'endommager.
Avatar de l’utilisateur
bruno
Pilote toutes catégories
Absent
 
Messages: 1803
Enregistré le: Mar 15 Avr 2014 11:39
Localisation: Créteil (94)
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar gregorally » Dim 3 Avr 2016 11:53

Merci beaucoup, très bonne initiative et surtout très pratique.
Sans maîtrise la puissance n'est rien...
Avatar de l’utilisateur
gregorally
Quadricopter
Absent
 
Messages: 225
Enregistré le: Lun 15 Juin 2015 18:49
Localisation: Lentigny
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar Lolok » Dim 3 Avr 2016 12:22

Très bonne initiative, qui en aidera plus d'un ! :super:

Tu peux aussi tout simplement ajouter ESC (Electronic Speed Control) : Sert à faire varier la vitesse d'un moteur Brushless selon les ordres donnés par le contrôleur de vol, etc...
Avatar de l’utilisateur
Lolok
Octocopter
Absent
 
Messages: 514
Enregistré le: Dim 11 Jan 2015 12:43
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar furynick » Dim 3 Avr 2016 13:03

http://www.bourdons.fr/technique/glossaire/

Ça évitera de faire deux fois le boulot ;)
Image Bourdons.fr
Tx:Taranis+ & T6J
Yon²:Talon v2, E600, 14x4.7, X2&M8N, APM3.2, T-2D, H3+S, X8R
Rēsu:ZMR 250, RCX10, 5x3, Naze32, X4R
Akuro:F450, Afro slim, 9x5 tri, X2&M8N, APM3.2, X4R
Image Fréquences CMT31
Avatar de l’utilisateur
furynick
Pilote toutes catégories
Absent
 
Messages: 2098
Enregistré le: Mer 5 Fév 2014 14:46
Localisation: Portet-sur-Garonne

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar gregorally » Dim 3 Avr 2016 13:05

Je me suis permis une mise en page, et quelques corrections (orthographique)

Afin de pouvoir l'emmener en numérique ou sur papier :

Sous word : https://dl.dropboxusercontent.com/u/211 ... lisme.docx
Sous PDF : https://dl.dropboxusercontent.com/u/211 ... elisme.pdf
Sans maîtrise la puissance n'est rien...
Avatar de l’utilisateur
gregorally
Quadricopter
Absent
 
Messages: 225
Enregistré le: Lun 15 Juin 2015 18:49
Localisation: Lentigny
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar Fox-Swagger » Dim 3 Avr 2016 14:40

Y a un terme que je voie très souvent ici sans vraiment comprendre : PID, apparement c'est un réglage de la FC mais j'en sais pas plus ... C'est possible de l'ajouter au dico ?
Merci ;)
Lucas
Avatar de l’utilisateur
Fox-Swagger
Bicopter
Absent
 
Messages: 26
Enregistré le: Mar 15 Mar 2016 13:14
Localisation: Je navigue entre Tarbes (65) et Lacaune (81)

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar thibbea » Dim 3 Avr 2016 15:10

Les pid moi j'ai compris grâce a ça (merci Wovokaa):

- Radiolink AT9, Xiaomi Yi
- Phantom 3 Advanced
- DJI F550, Pixhawk, DJI E300, HAKRC Storm32 3D, FPV
- Cheerson CX-20 Open-source, nacelle Feiyu Mini 2D, Télémétrie (+powermodule), FPV
- Eachine Falcon 250 RTF
- Eachine QX90
- Syma X5C explorer
Avatar de l’utilisateur
thibbea
Octocopter
Absent
Souscripteur:  Souscripteur:
 
Messages: 551
Enregistré le: Lun 30 Nov 2015 18:10
Localisation: Nantes
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar ZeblodS » Dim 3 Avr 2016 15:17

GND c'est la masse, pas la terre. C'est la tension de référence du circuit (0V).
Zeb'210 custom frame - Seriously Dodo, LittleBee 30A, RS2205 2300kv, 4S 1800mah, FPV
Avatar de l’utilisateur
ZeblodS
Hexacopter
Absent
 
Messages: 446
Enregistré le: Mar 13 Oct 2015 15:28
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar azbloc » Dim 3 Avr 2016 16:45

CG = Centre de Gravité on emploie souvent ce terme pour placer les éléments sur un multi par exemple ;)

merci pour ce glossaire des abréviations :super:
VENDU :perv: Vend valise de transport étanche grand volume, idéal multi-rotors ou RC. 50 €

Un petit TILT pou le rRaid Handbike Via Rhôna A.L.A.R.M.E. 2017 :arrow: :arrow: TILTER ICI! :)
Avatar de l’utilisateur
azbloc
Pilote toutes catégories
Absent
Souscripteur:  Souscripteur:
 
Messages: 1612
Enregistré le: Lun 13 Juil 2015 22:51

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar bruno » Dim 3 Avr 2016 21:52

PID aussi via WP https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Régulateur_PID
Nous y retrouvons le petit schéma PID.
Avatar de l’utilisateur
bruno
Pilote toutes catégories
Absent
 
Messages: 1803
Enregistré le: Mar 15 Avr 2014 11:39
Localisation: Créteil (94)
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar yodasky » Lun 4 Avr 2016 15:53

voila voila pas mal de modification faite, sauf l'orthografe qui est pasm on fort.
dite moi si il y a encore beaucoup d'erreur definition eroné, oubli etc...
Avatar de l’utilisateur
yodasky
Bicopter
Absent
 
Messages: 37
Enregistré le: Mer 18 Nov 2015 19:49
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar al patch » Lun 4 Avr 2016 16:01

bon boulot merci :super:
Avatar de l’utilisateur
al patch
Hexacopter
Absent
 
Messages: 312
Enregistré le: Lun 23 Fév 2015 22:25
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar Fox-Swagger » Lun 4 Avr 2016 16:23

Au top merci :super:
Lucas
Avatar de l’utilisateur
Fox-Swagger
Bicopter
Absent
 
Messages: 26
Enregistré le: Mar 15 Mar 2016 13:14
Localisation: Je navigue entre Tarbes (65) et Lacaune (81)

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar stearman » Lun 4 Avr 2016 17:24

merci de ce travail, puis-je demander ce que signifie "flasher" ?

merci de la réponse
Avatar de l’utilisateur
stearman
Bicopter
Absent
 
Messages: 44
Enregistré le: Lun 4 Jan 2016 20:41
Localisation: DIJON
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar bruno » Lun 4 Avr 2016 18:28

Flasher : Mettre à jour le micrologiciel ou firmware d'une caret de vol par exemple. Remplacer le programme contenus dans une mémoire dite flash.

Mais après y-a aussi flasher à 145 au lieu 130kms/h :mdr3:
Avatar de l’utilisateur
bruno
Pilote toutes catégories
Absent
 
Messages: 1803
Enregistré le: Mar 15 Avr 2014 11:39
Localisation: Créteil (94)
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar stearman » Mar 5 Avr 2016 08:18

bruno a écrit:Flasher : Mettre à jour le micrologiciel ou firmware d'une caret de vol par exemple. Remplacer le programme contenus dans une mémoire dite flash.

Mais après y-a aussi flasher à 145 au lieu 130kms/h :mdr3:


ok merci . pour la 2° réponse :pleur4:
Avatar de l’utilisateur
stearman
Bicopter
Absent
 
Messages: 44
Enregistré le: Lun 4 Jan 2016 20:41
Localisation: DIJON
    Voir la position géographique du membre

Re: Le vocabulaire utilisé en aeromodelisme et multirotor

Message non lupar bruno » Mar 5 Avr 2016 09:45

Pour compléter cette super initiative ... :super:

LiPo :
C’est une batterie (accumulateur) chimique à base de lithium à l’état de polymère (électrolyte est sous forme de gel). Une Lipo est composé de cellules.
Pour la bonne vie des cellules il est conseillé de les stocker à une tension de 3,7 Volts (tension nominale) et de les charger par équilibrage (charger tous les éléments d'un pack à la même tension) et ceci sans dépasser le courant de charge (exprimé en C) qui est généralement de 1C mais certaine batterie acceptent d’être chargé sous plusieurs C.
Le nombre de C est également utilisé afin de déterminé la LiPo en fonction de l’appel courant qui lui sera demandé en utilisation (taux de décharge). Par exemple une LiPo de 5000mHA 50C aura une capacité de décharge de 5000 x 50 soit 250A en pointe.
Le fait d’accumuler les cellules donnera une lipo, le nombre de « S » de cette lipo est le nombre de cellule quelle contiens (3S = 3 cellules).
Pour les LiPo nous parlons aussi de « pack », c’est le type d’assemblage de cette LiPo. Par exemple un pack 2S2P est constitué de 2 éléments en série (ce qui donne 1P) et le 2éme P est placé en parallèle du 1er. 3S1P sera donc 3 cellules en série.

Cellule :
Une cellule est un élément de LiPo d’une tension nominale de 3,7 Volts. Une fois complétement chargé la tension aux bornes de cette cellule sera de 4,2 Volts. Par exemple, la tension nominale d'un accu 2S est 7.4 Volts, mais en fin de charge l'accu est à 8.40V
mAh (mili Ampère par heure):
C’est la capacité d’un accumulateur, exprimée en milliampère-heure.
Une LiPo (accumulateur) de 5000 mAh est capable de délivrer 5A (ampères) durant une heure.
Plus il y aura de mAh plus l'accus aura d'autonomie mais plus il sera lourd, à tension égale.
Moins il y aura de mAh moins l'accus aura d'autonomie mais plus il sera léger, à tension égale.

Les différentes prises :
*** il serait bien de trouver des photos ***
Deans :
PK :
XT :
.../...
Avatar de l’utilisateur
bruno
Pilote toutes catégories
Absent
 
Messages: 1803
Enregistré le: Mar 15 Avr 2014 11:39
Localisation: Créteil (94)
    Voir la position géographique du membre

Suivante

Retourner vers Questions de débutants

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : batsboss et 5 invités